Twitter

A- A A+

bloc vide

 

BONHEUR MONDIAL - édition 2011

style-de-bouton-de-telechargement-rapidshare 30-584

 

Julien Carnot - flickrIl n'y a pas que la crise !

Les trois premières places sont toujours occupées par la Suède, la Norvège et le Danemark, mais la grande nouveauté est la nouvelle avancée de l’Allemagne qui, après être entrée l’an passé dans le Top 10, s’installe aujourd’hui à la quatrième place. On notera que tous les pays classés dans les 10 premiers sont, soit des pays nordiques (Norvège, Suède, Danemark, Finlande) auxquels s’ajoutent les Pays Bas, soit des pays anglo-saxons (Canada, Australie) auxquels s’ajoutent l’Allemagne, la Suisse et désormais l’Espagne.

 


Le classement par pays de cette édition confirme globalement les données antérieures :

  • Les premières places sont toujours occupées par les pays du Nord de l’Europe : c’est le triomphe des « vikings », qui trustent les premières places.
  • Les PECO confirment leur évolution favorable : ils sont tous dans la première moitié du classement, y compris la Roumanie.
  • Les pays d’Amérique latine sont entre la 27ème (Chili) et la 44ème place (Pérou).
  • Le Japon n’est que 16ème et les Etats-Unis ne sont que 22èmes.

Cela s’explique, pour ce qui concerne les Etats Unis, par le fait qu’il s’agit d’un pays en guerre, dont le taux d’inégalité de revenus est élevé, et qui pratique des exécutions capitales. En outre, l’espérance de vie à la naissance et le niveau de formation y sont relativement faibles et le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans y est relativement élevé. 

  •  Le Brésil est 32ème, la Russie 37ème, la Chine 46ème et l’Inde 53ème.
  •  Parmi les pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient, Israël est 23ème, la Tunisie 34ème, la Turquie 36ème, l’Algérie 39ème, le Maroc 42ème, l’Arabie saoudite 43ème, l’Egypte 46ème et l’Iran est 50ème.
  •  les 5 dernières places sont occupées par le Nigeria, le Bangladesh, le Pakistan, la République démocratique du Congo et le Myanmar …

Il est également intéressant de comparer le classement de GLOBECO avec les classements qui sont effectués par les partisans de la méthode par sondage. Comme nous l’avons dit plus haut, et comme nous l’avons explicité dans le numéro de Futuribles d’avril 2010 déjà cité, certains chercheurs interrogent des milliers de personnes dans le monde entier en leur demandant de se situer sur une échelle de 1 à 10 pour caractériser leur bonheur personnel ; les principaux chercheurs concernés sont Monsieur
Ruut Veenhoven de l’université de Rotterdam et Monsieur Adrian White de l’Université de Leicester. Les résultats sont édifiants : parmi les 10 premiers pays classés par MM Veenhoven et White, on retrouve presque exactement les pays que GLOBECO classe également dans les 10 premiers (Suède, Suisse, Danemark, Canada, Finlande). Il se révèle donc que les deux méthodes, celle de GLOBECO et celle des « sondages », loin de se contredire, se complètent parfaitement. Il se révèle aussi que les opinions selon lesquelles les pays du Nord de l’Europe sont « invivables » relèvent d’une certaine arrogance, souvent hélas française.

La France reste 11ième : nous sommes 10èmes pour la paix et la sécurité, 6èmes pour la liberté, la démocratie et les droits de la personne humaine, 10èmes pour la qualité de la vie et 14èmes pour la recherche, la formation, l’information, la communication et la culture. A quand l’entrée dans le Top 10 ? Les places sont chères !

Notons enfin qu’une autre organisation, Legatum Institute, utilise également la méthode des agrégats statistiques pour établir un classement mondial de la prospérité. Le classement de Legatum pour la dernière publication (2011) est très proche de celui de GLOBECO puisque les dix premiers pays sont pratiquement les mêmes. Tel est également le cas du classement du PNUD tel qu’on peut le constituer en prenant en compte les nouveaux critères mis en avant dans la dernière édition du rapport mondial sur le développement humain. Deux conclusions peuvent être tirées à partir de ces différents travaux : d’une part, la méthode des agrégats statistiques, utilisée par le PNUD, par GLOBECO et par Legatum Institute, conduit à des classements voisins, mettant en avant notamment les pays du Nord de l’Europe et, d’autre part, la méthode subjective, utilisée notamment par Adrian White et par Ruut Veenhoven, confirme les classements obtenus par la méthode des agrégats statistiques. Il est donc clair que ces différents travaux, loin de se contredire, se complètent plutôt.