Twitter

Spinoza

Ni rire, ni maudire, ni pleurer, comprendre
(Spinoza)

A- A A+

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

 

jinterwas - FlickrLe problème le plus grave de l’humanité ?

Depuis des années, avec beaucoup de constance et une évidente sincérité, Nicolas Hulot et certains écologistes affirment que le réchauffement climatique est le plus grave de tous nos problèmes. Leur présentation est simple : chaque catastrophe naturelle est l’occasion de pointer du doigt le réchauffement climatique, qui serait à l’origine de tous les dérèglements, depuis les tremblements de terre jusqu’aux tsunamis, en passant par tous les phénomènes climatiques extrêmes (tornades, typhons, inondations etc …). Voilà qui mérite examen : autant les phénomènes climatiques extrêmes peuvent être causés par le réchauffement de la planète, autant aucun expert sérieux n’a jamais démontré de lien entre un tremblement de terre ou un tsunami et le réchauffement climatique. Cela limite le poids de l’argumentation des prophètes de malheur en général et des écologistes en particulier !

 


En effet, en se limitant aux catastrophes naturelles de type « phénomène climatique extrême », les chiffres publiés en particulier par Swiss Ré, qui font autorité, montrent que, en moyenne, depuis l’an 2000, ce type de catastrophe est à l’origine, au grand maximum, de 50 000 décès par an. C’est beaucoup trop, mais il y a bien pire :

  • Parmi ce que l’OMS appelle « les morts violentes » (5millions par an), les accidents de la route (1,2 millions de décès par an) sont 25 fois plus meurtriers que les décès pouvant être imputés au réchauffement climatique ;
  • Parmi l’ensemble des décès dans le monde (60 millions par an), les cancers (15 millions de décès par an) sont 300 fois plus meurtriers que le réchauffement climatique.

Les prophètes de malheur nous diront évidemment que « le pire est à venir », mais cela reste à démontrer. En tout cas, aujourd’hui, au vu des chiffres, et même sans insister sur les millions d’enfants et d’adultes qui souffrent d’insuffisance chronique de nourriture, il est difficile d’affirmer que le réchauffement climatiques est le problème le plus grave de l’humanité.