Twitter

A- A A+

bloc vide

 

bonheur mondial : où en est la Grèce ?

Bonheur mondial : où en est la Grèce ?

(juin 2015)

Les Grecs souffrent. Voilà qui est incontestable quelle que soit la part de responsabilité et /ou de culpabilité qu’il faut attribuer aux Grecs eux-mêmes, à leurs gouvernants (qu’ils ont élus) ou aux Européens …

Pour mesurer cette souffrance, nous  utilisons le classement de la Grèce dans l’indice du bonheur mondial par pays de GLOBECO, en prenant comme bases de comparaison, d’une part,  la dernière année connue (édition 2015, chiffres de 2012 et 2013) et, d’autre part, l’édition 2008 (chiffres de 2005 et 2006). Pourquoi ces deux dates ? Parce que la liste des 60 pays concernés n’a pas changé  depuis l’édition 2008.

Les constatations témoignent d’une détérioration de la situation du pays, bien que certains éléments soient stables ou en amélioration :

-          Pour ce qui concerne le PIB par tête, le classement est pratiquement le même : la Grèce passe de la 20ème à la 22ème place sur les 60 pays classés. Il est malheureusement probable que cette situation se détériorera lorsqu’on connaîtra les chiffres de 2014 et 2015.

-          Pour ce qui concerne l’espérance de vie à la naissance, la situation s’améliore, puisque la Grèce passe de la 15ème à la 9ème place ; il en est de même pour la formation, où la Grèce passe de la 14ème à la 10ème place, et pour l’utilisation d’Internet, où la Grèce passe de la 35ème à la 30ème place.

Par contre, dans de nombreux domaines, c’est la dégringolade, parfois  sévère :

  • Morts violentes : la Grèce passe de la 9ème à la 12ème place
  • Corruption : la Grèce passe de la 27ème à la 36ème place
  • Sécurité économique et financière : la Grèce passe de la 18ème à la 45ème place
  • Homicides : la Grèce passe de la 10ème à la 26ème place
  • Liberté de la presse : la Grèce passe de la 24ème à la 32ème place
  • Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans : la Grèce passe de la 7ème à la 19ème place
  •  R&D : la Grèce passe de la 33ème à la 36ème place.
  • Suicides : la Grèce passe de la 5ème à la 10ème place

Quant au classement général, la Grèce était 18ème dans l’édition 2008 ; elle est 24ème dans l’édition 2015. C’est l’un des pays dont la détérioration a été la plus forte entre ces deux dates.

Quant à la France, dans le même temps, elle est passée de la 12ème à la 16ème place, tandis que l’Allemagne passait de la 11ème à la 6ème place.

Pour en savoir plus : globeco.fr, rubrique « bonheur mondial »