Twitter

Spinoza

Ni rire, ni maudire, ni pleurer, comprendre
(Spinoza)

A- A A+

Performance environnementale : l’indice de Yale

Performance environnementale : l’indice de Yale1 - C’est en 2008 qu’à la demande des dirigeants du forum de Davos,  des chercheurs de l’université de Yale ont mis en place un « indice de la performance environnementale ». Aujourd’hui, cet indice mondial est considéré comme le meilleur indicateur de la performance environnementale des 180 pays étudiés.

2 -Les critères utilisés sont répartis en deux chapitres :

 

- La santé environnementale (40 % de l’indice),  avec 4 sections : la qualité de l’air, la qualité de l’eau, les métaux toxiques et les déchets. Ces 4 sous-chapitres prennent en compte 7 indicateurs.

 

- La vitalité de l’écosystème (60 % de l’indice), avec 7 sections : la biodiversité, l’utilisation des sols, la mer, le climat, la pollution, l’agriculture durable, les ressources en eau. Ces  7 sous-chapitres  prennent en compte 25 indicateurs.

 

Le site de l’université de Yale concernant cet indice donne la liste des 32 indicateurs utilisés, avec la pondération accordée à chacun d’entre eux.

 3 – Les résultats du classement de 2020 pour les 180 pays sont les suivants :

 

  • Les 10 premiers : Danemark, Luxembourg, Suisse, Royaume Uni, France, Autriche, Finlande, Suède, Norvège, Allemagne
  • Quelques grands pays : Japon : 12ème / Etats-Unis : 24ème / Brésil : 55ème / Russie : 58ème / Chine : 120ème / Inde : 168ème.
  • Les dix derniers : 171ème: Haïti, puis le Tchad, les Iles Salomon, Madagascar, la Guinée, la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone, l’Afghanistan, le Myanmar et, bon dernier, le Libéria : l’actuel Président de ce pays, « Mister » George Weah, ancien ballon d’or de foot de 1995, a du boulot !

 

On notera que les pays européens, dont la France, trustent les premières places, que les Etats-Unis sont mal classés et la Chine très mal classée ;  les dernières places, comme d’habitude, sont occupées par des pays majoritairement situés en Afrique Subsaharienne, accompagnés de leurs malheureux compagnons de misère que sont Haïti, le Myanmar et l’Afghanistan !